30/10/2016

L'automne est là.

Petite saison et courte en plus ! Mais, je ne vais pas me plaindre car pour une fois depuis 5 ans, je me suis régalée. Pour une année d'observation, je ne suis pas mécontente ! Les dernières tomates vertes ont été cueillies et transformées en confiture. 


Du fumier de cheval frais a été apporté dans le potager. Il n'y a plus qu'à arracher les pieds noircis par le gel ou le mildiou de fin de saison ? Dans le doute, tout sera mis au feu dans la semaine qui vient. Ensuite, paillage au fumier de cheval naturel que j''ai la chance d'avoir trouvé pas trop loin de chez moi !
Petit à petit, le champ va devenir potager, je ne suis pas pressée ! Les choses se mettront en place par elles-mêmes. J'adore !


21/09/2016

Le gros des récoltes ?

Ce soir sur le tard, je suis aller ramasser les tomates. 7,207 dont la plupart avait éclaté à cause de la pluie de ces derniers jours. Mais, j'ai quand même de quoi me régaler !


Récolte de 7,207 kg.


Blue fruit : 1,178 kg de pur régal.


Quand je disais que la joyau d'oaxaca était productive ! Et il faut tenir compte de l'année n'est pas terrible pour les récoltes ici !

Juste avant l'automne.

Les tomates continuent à mûrir et malheureusement éclatent car la pluie est enfin revenue.
Aujourd'hui, j'ai goûté l'inconnue de Bransles, une tomate qui m'a été donnée par un jardinier (que je ne connais pas et que je n'ai jamais rencontré) par l'intermédiaire d'une amie qui travaille dans une boutique à Bransles.



Inconnue de Bransles.

C'est une bonne grosse tomate rouge.


Charnue, pas trop de graines. Je crois que j'ai trouvé la bonne tomate pour faire des tomates farcies !


Everett's rusty heart.

Je rêvais de cette tomate et enfin, j'en ai dans le potager !


Hélas, comme la plupart des tomates cette année, elles sont minuscules ! Néanmoins, le goût est là, tout comme la frustration.


Hé hé, OSU lalita n°16.2

En 2009, à la fête d'Haverskerque, José Antoine avait donné à chaque membre de Tomodori une tomate bleue, alors quasi inconnue, numérotée et au nom de chacun. A nous de la faire évoluer. Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour m'en occuper même si j'en cultivais un ou deux pieds par an. 
La mienne était la lalita n° 16. Et enfin, nous voici donc à la troisième année. Je trouve qu'elle s'améliore côté goût. En tout cas, moi j'aime bien alors que j'en ai mangé des pas terribles.

20/09/2016

Orgie de tomates !

A année pas terrible, tomates pas terribles ! Les plants ne sont pas très grands, la productivité n'est pas terrible et après deux mois de sécheresse, les pluies ont fait éclater les fruits. Bon, il y a quand même les bons côtés : j'en mange à m'en faire péter la panse et je me régale ! ! !


ABRACAZEBRA 

Quand j'étais dans mon jardin empoisonné, cette variété arrivait à me donner quelques bons fruits dans la friche de tous les problèmes (avec ma proprio). Dans le nouveau jardin, elle est bien plus productive et super bonne ! 



CHOCOLATE STRIPPED

J'aime bien la faire parce qu'elle est belle, assez précoce, productive et bonne, ce qui ne gâche rien !


GRINCH DWARF CHERRY

LA DÉCOUVERTE, LA BONNE SURPRISE de l'année. Cette petite tomate cerise d'un petit plant est un vrai bonbon végétal quand elle est bien mûre. Elle a du mal à arriver dans la cuisine !


JAUNE FLAMMÉE

Je la refais pour renouveler mes graines et quelles bonnes retrouvailles ! Je la re-déguste avec plaisir !


JOYAU D'OAXACA

Une incontournable du jardin. Une tomate de taille moyenne. Elle ressemble à l'ananas, elle est plus petite que l'ananas, plus productive que l'ananas et plus précoce que l'ananas. Et en plus elle est meilleure que l'ananas ! ! ! 



KING OF SIBERIA

Je l'ai rapportée d'Haverskerque. Je crois qu'elle a été cultivée par Mustang (Alain). J'en avais goûté une sur place et elle est bonne. Malheureusement, j'ai trop tardé à dégustée celle-ci. Trop mûre, elle a perdu de sa saveur ! Pas grave, j'ai récupéré des graines !


LUCKY TIGER

Une tomate bien bonne et sucrée, comme les autres mais avec une saveur surprenante pas sa singularité. Je ne sais pas trop ce qu'elle vaut par cette année bizarre, mais une chose est certaine, elle reviendra l'année prochaine !


Voilà, toutes les graines ont été recueillies car il faut refaire le stock. Et ce n'est qu'un début, même si la période de récolte va être très courte


15/09/2016

J'aime vraiment les tomates !

Le week end dernier a eu lieu la fête de la tomate à Haverskerque. Superbe fête, super sympa comme d'habitude. Et comme d'habitude, je n'ai pas eu le temps de faire des photos, mais voici un lien où l'on peut voir quelques photos : Haverskerque 2016

Outre les retrouvailles, les rencontres, sans parler des bonnes bouffes, bonnes boissons.... on j'ai pu faire une orgie de tomates vu que cette année, elles se sont faites attendre ! J'ai comme d'habitude rapporté quelques cageots pour les confitures et quelques unes pour manger ! 

Merci Fredus pour ma tomate préférée que je n'avais pas mangé depuis 2/3 ans : ananas noire !


Toujours aussi bonne avec un goût de reviens-y terrible et inassouvissable dans l'immédiat !

Puis, petit tour au potager où les tomates prennent sérieusement de la couleur. J'ai cueilli aujourd'hui une nouveauté dont le plus gros fruit commençait à s'abîmer. Il s'agit de la wild thyme gwr (déjà, gwr, je ne sais pas ce que cela veut dire !) en plus, le nom s'écrit parfois en un seul mot, parfois en deux mots (?)... il va falloir s'informer !

N'étant plus habituée, j'ai coupé la tomate en deux avant de penser à faire des photos.



L'attache, très torturé.


L'ombilic pareil


Elle n'est pas belle celle-là ? 
Elle faisait 302 g. Celle du dessous n'a pas été pesée.


Elle est vraiment délicieuse et je ne serais pas étonnée qu'elle prenne la tête de mon top ten, mais, ça, c'est l'avenir qui nous le dira.

01/09/2016

La qualité d'abord !

A défaut de quantité, je me régale de la qualité de mes tomates ! Sans oublier leur beauté !


Ici, les deux joyau d'Oaxaca que j'ai cueillies le 30 août. Je trouve que l'intérieur est souvent bien plus beau que l'extérieur. 
Charnue, juteuse, sucrée, peau fine et peu de graines. J'aime cultiver la joyau d'Oaxaca car elle ressemble à l'ananas, mais meilleure et en plus, elle est plus précoce et plus productive !



30/08/2016

Lentement mais sûrement.

Il n'a pratiquement pas plu depuis pas loin de deux mois. Les quelques gouttes qu'on a eu n'ont même pas réussit à rafraîchir l'atmosphère.
Les tomates poussent tranquillement et les récoltent continuent au compte goutte. Et je me souviens du pourquoi je tiens à avoir quelques pieds de joyau d'Oaxaca !


A gauche, chocolate stripped. Les 2 oranges : joyau d'Oaxaca.
Les cerises, grinch et les deux vertes zébrées, toujours abracazebra.


Des ronces que je n'ai pas eu le temps de couper..... délicieuses mûres !


Fifou m'avait donné deux plants d'oenothères. Celui-ci fleurit depuis un sacré moment (mi juin). L'autre, planté du côté des tomates n'a toujours pas fleuri mais s'est déjà dédoublé.


Et bientôt, mon brugmansia rescapé va me faire une explosion de fleurs ! Impatience ! Devant, un petit pied de buddleia porte bien son nom d'"arbre à papillon".